Rêve lucide

Stephen LaBerge (né en 1947) est un psychophysiologiste américain spécialiste du rêve lucide, ce type de rêve où l’individu est conscient qu’il est train de dormir et de rêver. Il est le premier à avoir prouvé que ce type de rêve se produit bel et bien lors de la phase de sommeil paradoxal, et non en phase d’éveil ou de semi-éveil. De plus, en entraînant des sujets à faire surgir le rêve lucide durant leur sommeil, il a pu établir tout un ensemble de mesures « directes » sur le rêve (auparavant, les scientifiques s’appuyaient soit sur des mesures de l’activité cérébrale réalisées durant le rêve soit sur des récits de rêve faits après coup par le rêveur…).

Stephen LaBerge considère ainsi que le temps du rêve se déroule au même rythme que dans le réel, et non pas plus rapidement comme le veut une idée couramment répandue. Par ailleurs, il a établi que les tâches accomplies en rêve ont un impact comparable à celui de l’état de veille, alors qu’imaginer ces mêmes tâches lorsqu’on est éveillé n’entraîne aucun effet mesurable (pas d’accélération de pouls, du rythme respiratoire, de transpiration par exemple).

Sans assigner une fonction au rêve, les recherches de LaBerge apportent des tentatives de réponses à certaines questions-clefs sur le sommeil paradoxal. Reste à savoir cependant si le rêve lucide a tout à fait les mêmes propriétés que le rêve « normal »…

Publicités