Rêve de Kekulé

[Après avoir travaillé un certain temps sur le problème], je tournai ma chaise vers la cheminée et plongeai dans un demi-sommeil. Alors, à nouveau, les atomes se mirent à danser devant mes yeux. Les plus petits groupes d’atomes se tenaient cette fois-là en arrière-plan. L’œil de mon esprit, désormais aiguisé par le retour fréquent dans mes rêves de silhouettes semblables, était maintenant devenu capable de distinguer des images plus grandes. De longues files d’atomes, beaucoup plus denses, les atomes liés les uns aux autres, toutes ces files en mouvement, bougeant et tournant comme des serpents. Et regarde ! Qu’est-ce qu’il y avait là soudain ? L’un des serpents s’était saisi de sa propre queue et faisait tourbillonner, comme pour se moquer de moi, cette image devant mes yeux. Comme traversé par un éclair, je m’éveillais et cette fois je passais toute la nuit à travailler, explorant toutes les conséquences de cette hypothèse […] Apprenons à rêver, chers messieurs, et alors nous découvrirons peut-être la vérité ; apprenons à rêver mais gardons-nous de révéler nos rêves tant qu’ils n’auront pas été évalués et éprouvés par la raison, par l’entendement de nos états de veille.

August Kekulé von Stradonitz (1829-1896), fondateur de la chimie du carbone, ou chimie organique, était non seulement un grand rêveur, mais aussi un récidiviste. Déjà, en 1858, la structure des molécules organiques lui était venue dans une rêverie, à bord d’une voiture tirée par des chevaux à Londres. En 1865, c’est à Gand, en somnolant devant un feu, qu’il “voit”, après l’avoir longuement cherchée, la composition, circulaire, de la molécule du benzène dans l’image de l’ouroboros, le serpent gnostique qui se mord la queue…

Ce rêve fut raconté par Kekulé dans le cadre d’un discours qu’il prononça en 1890, devant la Société Allemande de Chimie, pour la célébration du 25ème anniversaire de sa découverte. Il s’agit, pour être précis, d’un songe réalisé en sommeil dit “hypnagogique” (phase d’endormissement accompagnée de visions souvent chatoyantes)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s